Les achats du futur: les gens en renfort technique

Pratique, numérique et frais. Pourquoi nos formats convenience modernes avec X et avec box peuvent compter sur des collaborateurs de Valora comme Marina et Andreas.

Pratique, numérique et frais: avec box et avec X sont les magasins de convenience les plus modernes de Suisse. Entrer dans le magasin, faire ses achats et payer via l’application, quasiment 24 heures sur 24, sans avoir à attendre à la caisse. Aussi numériques que soient les formats, ils ne peuvent fonctionner sans intervention humaine. Nous vous présentons deux des collaborateurs qui travaillent derrière la machine.


Andreas Märki, Consumer Application Developer

Andreas Märki - Consumer Application Developer
Andreas Märki – Consumer Application Developer

«On peut en fait résumer les choses ainsi: je dois m’assurer que l’application fonctionne aussi simplement que possible chez toi.» Lorsqu’on lui demande en quoi consiste vraiment son travail, Andreas répond par une description très générale. Peut-être parce que, en tant que Consumer Application Developer, il a pu constater que rares sont ceux qui peuvent imaginer son travail quotidien tellement il est abstrait. Andreas travaille chez Valora depuis trois ans et demi et fait partie de ceux sans qui ni avec box ni avec X n’aurait pu ouvrir le 6 avril 2019. Lors de la dernière ligne droite pour les deux formats, en octobre 2018, c’est lui qui a piloté le développement de l’application mobile. Mi-janvier 2019, après de premiers ateliers dans le cadre desquels on a discuté notamment des enjeux tels que le cryptage, le processus de connexion et l’identification de l’utilisateur, il a été possible de lancer le développement de l’application en tant que tel.

Le développement de la clé d’accès digitale

Andreas Märki - Consumer Application Developer
Andreas Märki – Consumer Application Developer

L’application avec qui sert en quelque sorte de clé d’accès au magasin pour les clients de l’avec box et de l’avec X a été développée par une équipe travaillant par roulement. Et ce, des fonctions à disposition du client dans l’application aux systèmes correspondants en passant par la mise en réseau avec le magasin. Il s’agit par exemple de la possibilité de scanner de manière impeccable la carte d’identité, de l’enregistrement d’une carte de crédit, et aussi de la fonction permettant d’ouvrir les portes de l’avec box avec l’application. Tout cela semble très simple mais a nécessité énormément de travail. Avant l’ouverture des portes du magasin, le système contrôle par exemple si le client a enregistré une carte de crédit dans l’application, mais aussi si celle-ci est encore valable et peut être utilisée au moment voulu. «La porte met parfois quelques secondes à s’ouvrir. Mais nous nous efforçons de résoudre le problème.» En règle générale, la version actuelle de l’application d’avec est un MVP ( Minimum Viable Product), c’est-à-dire la première version. Sur la base des expériences réunies et des commentaires des clients, Andreas améliore l’application en continu afin qu’elle soit encore plus stable et réponde à tous les souhaits.

Du mécanicien au informaticien

Andreas est entré dans la vie professionnelle après un apprentissage de mécanicien. Pendant des années, il a travaillé dans la fabrication où il s’occupait notamment de roues de compresseurs pour des turbines qui fonctionnent désormais quelque part dans les mers du monde, dans de puissants cargos et paquebots. Mais à un moment donné, il a remarqué que ses goûts musicaux étaient très numériques, mais aussi que son futur travail devrait l’être également. C’est pourquoi, courageusement, il a décidé de quitter son activité de mécanicien pour entreprendre des études en informatique. «Il n’a pas été facile pour moi de me retrouver à nouveau étudiant à un âge déjà avancé, avec un salaire d’étudiant, et de même devoir retourner vivre chez mes parents», se souvient-il. Mais il ne l’a pas regretté. «Dans mon métier actuel, je suis sûr de ne jamais m’ennuyer, car en plus d’être co-responsable de l’avenir de Valora, je participe à la conception de tout le secteur suisse de la vente au détail.»


Marina Pavlovic, la collaboratrice du magasin

Marina Pavlovic - la collaboratrice du magasin
Marina Pavlovic – la collaboratrice du magasin

Marina connaît par cœur l’assortiment, l’avec box et l’avec X. Son produit préféré: le sandwich au thon de la gamme «Handmade With Love». Depuis le lancement des deux nouveaux formats avec X et avec box, elle est en première ligne, en qualité de collaboratrice du magasin. Elle est très fière de pouvoir expliquer aux clients comment faire leurs achats sans caisse.

En point de mire est l’encadrement les clients

avec box: Store-Management
avec box: Store-Management

 «Les premiers jours, j’ai eu énormément à faire pour encadrer les clients. Depuis, cela s’est un peu calmé, car beaucoup reviennent et se débrouillent sans problème», explique cette jeune femme de 23 ans. En plus du conseil aux clients, elle s’occupe de toute la gestion du magasin. Passer les commandes, réceptionner les livraisons et les ranger, maintenir le magasin en état et exécuter diverses tâches administratives. «Personne ne sait mieux que moi quels produits fonctionnent le mieux et quelles quantités doivent être commandées. Tout est encore loin d’être automatisé.» De temps à autre, elle s’occupe aussi de technique (en cas de panne de la machine à café par exemple), alors que d’autres appelleraient immédiatement le service technique. Elle a appris tout cela dans le cadre des formations spéciales qu’elle a dû suivre pour travailler dans les magasins.

Des nouvelles tâches professionnelles grâce à la numérisation

Vendeuse au détail de formation, elle ne regrette pas les caisses. D’une part elle se sent plus en sécurité sans espèces dans le magasin, et d’autre part, elle dispose ainsi de davantage de temps pour se consacrer à ce qu’elle préfère: le contact avec les clients. «J’apprécie de ne plus avoir à passer à toute allure des marchandises sur le scanneur pour que les gens n’attendent pas des heures.» Lorsqu’on lui demande ce qu’elle attend encore de la numérisation pour l’avenir, elle est hésitante. D’une part, elle trouve les deux nouveaux formats d’achats fantastiques, mais d’autre part, la complexité de la digitalisation l’inquiète un peu. «Mais si, comme jusqu’à présent, cette évolution me permet d’avoir davantage de temps pour les relations humaines, je n’ai rien contre.»

avec X et avec box

Le 6 avril 2019, les premiers Convenience Stores sans caisse de Valora ont ouvert leurs portes à la gare principale de Zurich. Il s’agit de l’avec box et du Future Store avec X. L’accès, les achats et le paiement s’effectuent via l’appli avec. Dans les nouveaux magasins, le Convenience concerne non seulement l’assortiment, mais également toute l’expérience d’achat qui devient encore plus pratique, conforme au rythme de chacun, et possible en dehors des horaires d’ouverture traditionnels.

L’avec box offre un assortiment Convenience éprouvé, avec des aliments frais pour le voyage, des aliments pour le quotidien et les principaux produits ménagers. Après le pilote à la gare principale de Zurich, qui a duré jusqu’au 22 avril 2019, l’avec box arrivera bientôt à Wetzikon. Ensuite, un déploiement est prévu dans d’autres régions de Suisse.

Le Future Store avec X sert à Valora de laboratoire d’innovation pour les achats du futur. Les clientes et clients peuvent régulièrement y profiter des dernières tendances Convenience dans le secteur alimentaire. Par ailleurs, des expériences d’achat numériques sont testées, par exemple de nouvelles possibilités de paiement ou les achats personnalisés. Il n’est pas prévu de déployer l’avec X dans d’autres régions. Valora développera plutôt les idées testées sur la base des réactions de la clientèle, et les intégrera, dans l’idéal, dans ses autres formats de vente tels qu’avec ou k kiosk.

Davantage d’informations sur box.avec.ch et x.avec.ch.

Related Posts