Pretzel Baron ouvre les portes des Etats-Unis à Valora

Le rachat de Pretzel Baron en 2017 constitue une étape importante pour Valora. L’entreprise familiale de Gary Gottenbusch lui ouvre les portes des clients américains. Un marché avec un grand potentiel de croissance pour le Groupe.

Depuis début 2017, l’entreprise américaine Pretzel Baron fait partie du groupe Valora et produit à Cincinnati des bretzels pour le marché américain. De l’avis de son fondateur, Gary Gottenbusch, la vente à Valora est une aubaine pour son entreprise familiale: «Je considère cela comme une ascension dans la Ligue des champions.»

La relation entre Gary Gottenbusch et Ditsch remonte à plus de 40 ans, quand Gary, alors âgé de 18 ans, apprit à fabriquer des bretzels dans la ville allemande de Münster. Il parle du moment magique où son maître d’apprentissage lui montra comment transformer en un tour de main un long serpent de pâte en un bretzel à la forme parfaite. Ce moment l’a marqué.

Aujourd’hui encore, l’odeur de bretzels frais fait naître chez lui des émotions, qu’il aime faire partager à ses collaborateurs et clients. Avec ses sœurs, Gary Gottenbusch a dirigé pendant de nombreuses années une boulangerie prospère de Cincinnati. Mais il ne comptait pas en rester là. Il a cherché un moyen de produire des bretzels en plus grandes quantités, à l’aide de la technologie, sans devoir faire de compromis sur la qualité. En 2014, il y est enfin parvenu. Gary a construit sa première ligne de production moderne pour les bretzels surgelés à Cincinnati. Depuis 2016, il vend avec succès les bretzels produits sous le nom de Pretzel Baron.

Cette réussite a attiré l’attention de Valora, qui a trouvé dans ce boulanger passionné le partenaire idéal de son expansion aux Etats-Unis. Jusqu’à présent, Valora approvisionnait le marché américain depuis l’Allemagne. Mais avec l’acquisition de Pretzel Baron début 2017, elle peut servir sur place ses clients américains.

D’autres investissements suivent déjà

Avec environ 50 millions de bretzels produits chaque année, Pretzel Baron augmente aussi les capacités de production totales de Valora à actuellement environ 600 millions d’articles de boulangerie par an. Mais ces 50 millions ne sont pas un plafond. Par chance, Gary Gottenbusch a cru très tôt en l’immense potentiel du marché américain. L’usine de production qu’il a construite a suffisamment de place pour des lignes de production supplémentaires. «Sans un partenaire solide tel que Valora, il me serait impossible de me développer», affirme Gary Gottenbusch. «Valora apporte des capitaux, mais aussi un savoir-faire technologique. Et elle sait ce que produire de bons bretzels veut dire.»

Les bretzels sont au goût des Américains

Gary Gottenbusch est très optimiste quant à l’avenir de Pretzel Baron car, outre le fait que les Etats-Unis représentent aujourd’hui le deuxième marché de bretzels au monde, une autre tendance joue un rôle important: le rétro revient à la mode. Les Américains redécouvrent de plus en plus les produits traditionnels et apprécient les ingrédients frais. Ce qui s’est traduit par l’expansion des micro-brasseries ces dernières années devrait aussi s’appliquer, selon lui, aux bretzels.

Et les chiffres confortent son estimation: en Allemagne, les bretzels représentent actuellement environ 3,5% des produits de boulangerie et de pâtisserie tandis que ce chiffre est encore inférieur à 1% aux Etats-Unis. En Allemagne, une personne consomme deux kilos de bretzels par an, contre à peine 500 grammes outre-Atlantique. Les taux de croissance escomptés aux Etats-Unis sont donc nettement supérieurs à ceux de l’Allemagne. Et c’est justement de cela que Valora entend profiter.

A la question de savoir s’il n’est pas difficile de passer du statut de dirigeant d’une entreprise familiale à celui d’employé d’un grand groupe, Gary Gottenbusch répond: «Bien au contraire. Grâce à Valora, je peux réaliser pleinement ma vision de produire les meilleurs bretzels des Etats-Unis. Je considère cela comme une ascension dans la Ligue des champions.»

Valora y joue déjà avec sa Division Food Service, et son activité B2B enregistre une forte croissance. La demande en bretzels est si élevée qu’au cours des deux prochaines années, Valora investira environ 50 millions d’euros dans l’extension de ses capacités de production en Allemagne et aux Etats-Unis. «Je me vois comme un pilier de la stratégie de croissance de Valora et de Ditsch et me réjouis de lui ouvrir les portes de l’immense marché américain», déclare Gary Gottenbusch.

Related Posts